ECOUMENE GOLF & ENVIRONNEMENT/AGREF (Association Loi 1901) - B.P. 307 - 64208 - Biarritz Cedex
Tél. : 05-59-52-86-52 - E-mail : agref.golf@wanadoo.fr - www.agref.org

Bilan Gestion de l'Eau : Notice explicative


.Coordonnées complètes du golf :
Superficies des différentes zones du golf
Il ne faut pas hésiter à compléter cette rubrique : par exemple si des zones annexes sont ou vont être arrosées ne sont pas mentionnées, terrain de sport (football, rugby, tennis etc.), pistes cavalières…

Zones arrosées :
Cette rubrique concerne par quinzaine les mois de juin, juillet et août car ce sont les mois critiques qui correspondent souvent aux périodes de restriction. Cela permet de vérifier rapidement le respect des restrictions en rapprochant les zones arrosées avec les quantités d'eau consommées mensuellement.

Volumes d'eau consommée :
C'est le suivi mensuel de votre consommation d'eau.

Pluviométrie annuelle :
C'est une donnée qui semble peu intéressante de prime abord mais qui permet de détecter les sites qui sont soumis à des particularités météorologiques locales. Des golfs voisins ont parfois des pluviométries sensiblement différentes.

Consommation annuelle totale :
C'est la somme des consommations mensuelles.

La provenance de l'eau :
Eau recyclée et la norme qui s'applique avec le type de station en fonctionnement (station d'épuration communale, spécifique au golf, de retraitement industrielle etc.).
Eau potable : la charte prévoit un audit de l'ensemble des golfs qui utilisent principalement ou uniquement de l'eau potable dans les 3 prochaines années avec pour objectif global de 30% de réduction de consommation. Il faut essayer de savoir quelle proportion représente l'eau potable dans le cas ou cela est une de vos sources d'approvisionnement.
Forage(s) : il faut mentionner dans ce cas le nombre d'ouvrages et leurs débits nominaux. Les services de l'eau apprécient, par ailleurs, qu'on leur communique les tableaux de suivi des niveaux piézométriques et
Réseau public : si vous êtes raccordés ou non à un réseau d'eau public, la pression et le diamètre de la conduite de raccordement
Cours d'eau ou fleuve : si vous prélevés l'eau à partir d'un cours d'eau, d'une rivière ou d'un fleuve. Précisez le nom du cours d'eau et le débit prélevé.
Autre : cette rubrique concerne l'ensemble des autres sources d'approvisionnement en eau d'irrigation du golf.

Le stockage des ressources :
Prise directe sur le réseau d'alimentation
Retenue d'eau artificielle
Retenue d'eau naturelle
Dans les cas de retenues d'eau artificielles, il sera important de savoir qu'elle est la date de création de la retenue d'eau.

Dans les deux rubriques précédentes : il est important de préciser s'il existe un lien proche ou éloigné avec une zone humide pour la ressource et le stockage de l'eau.

Employez-vous des outils précis afin d'économiser l'eau ?

Système de gestion centralisé : cela concerne les systèmes de pilotage hydraulique, électromécanique, informatique. Il est utile de préciser le type et le modèle du système.
Station agrométéorologique sur site : précisez s'il elle est couplée à votre système de gestion centralisé
Relevé météo : on vous demande de préciser l'organisme ou la source : cela peut être un golf voisin équipé d'une station agrométéorologique
Pluviométrie : pluviomètre simple ou combiné à votre système de gestion centralisé
ETP : est ce que votre système de gestion centralisé est couplé à votre sonde, précisez l'organisme ou la source de vos données.
Sonde pour taux d'humidité du sol : précisez s'il elle est couplée à votre système de gestion centralisé
Syringe : utilisez vous cette technique pour thermoréguler vos green en période très chaude
Arrosage manuel localisé : il est important de préciser si vous utilisez beaucoup cette méthode.
Autre : Cela concerne tous les outils qui vous permettent d'économiser de l'eau.

Avez-vous déjà engagé des actions pour :
Avez-vous à l'avenir des projets pour :

Pour ces rubriques, il est important de préciser chaque année l'état du système d'arrosage du site. Il vous est demandé dans un premier temps de précisez si vous avez déjà engagé des actions puis si vous avez des projets.
Tous les documents, études, audit, devis, factures d'opérations de maintenance, de rénovation ou de réparation, vous permettront de confirmer et prouver votre volonté de gérer vos ressources en eau et son utilisation. Nous vous conseillons de conserver les documents afférents à l'arrosage dans un dossier que vous actualiserez régulièrement.

Si vous n'avez pas engagé d'actions, on vous invitera à le faire. Si vous avez à l'avenir des projets, vous devez renseigner le délai de réalisation : si les projets ne sont pas réalisés dans ce délai, les administrations compétentes vous demanderont de préciser les raison de non réalisation afin de vérifier votre bonne foi.

Une gestion plus fine de la consommation d'eau : cela peut être l'installation d'un système de gestion centralisé, un upgrade de votre système actuel, une optimisation de la gestion de votre système existant, la pose de sondes, d'une station agrométéorologique, d'un débitmètre numérique etc. Il ne faut pas confondre cependant les opérations " normales " de maintenance avec une action d'optimisation.
Une amélioration de la répartition des apports d'eau : cela concerne en priorité les implantation d'arroseurs, avec des buses en bonne état et une pression de fonctionnement vérifiée adéquate, une station de surpression bien régulée etc.
Une rénovation du système d'arrosage existant : cela concerne les rénovations qui apportent une réelle amélioration.
Une augmentation des réserves ou retenues d'eau : dans certains cas, les administrations sont généralement informées de ces ouvrages ; elles font partie de la chaîne des organismes qui délivrent les autorisations de réalisations de travaux.
L'utilisation de graminées plus adaptées : il s'agit dans cette rubrique de préciser les surfaces concernées par les méthodes et les moyens employés.
Une valorisation des ressources d'eau présentes sur le site : cela concerne les projets de récupération des eaux de pluies par exemple, de captage des eaux de ruissellement, de récupération des eaux de drainage en vue d'une ré utilisation pour l'irrigation, etc.
Un recyclage interne des eaux usées : ces projets sont soumis à des normes strictes et des agréments par des organismes certifiés. Il est important de posséder les attestations et les normes utilisées.
Autres : vous pouvez préciser dans cette rubrique si le golf est certifié par la norme ISO 14001 par exemple ou tout autre validation reconnue liée à la bonne gestion de l'eau et le respect de l'environnement.

En conclusion, ce document doit confirmer la prise de conscience de la nécessité de la bonne gestion de la ressource en eau et la volonté de mettre les moyens en œuvre pour l'économiser.

Le suivi de ce document et la collaboration avec les services locaux de gestion de l'eau permettent, dans le nouveau cadre de la Charte Nationale, de faire bénéficier les structures golfiques d'aide financières pour l'ensemble des projets qui permettront de réduire mieux utiliser la ressource et de diminuer la consommation en eau dans un conditions définies comme économiquement raisonnables et dans un contexte écologiquement faisable.

Nous nous engageons par ailleurs à développer des actions qui visent à préserver la qualité de l'eau. Le premier point sera l'utilisation du cahier d'enregistrement de l'usage des phytosanitaires.

Télécharger le bilan >>>>